December 03, 2016

Les "flexitariens" se privent de viande… mais pas trop

Writing about web page http://www.lanouvellerepublique.fr/Indre-et-Loire/Actualite/24-Heures/n/Contenus/Articles/2016/11/14/Les-flexitariens-se-privent-de-viande-mais-pas-trop-2902148

Publié Novembre 2016

- Une pratique alimentaire vise à réduire sa consommation animale, tout en s’autorisant quelques entorses. Dur, dur d’être végé !

- J'en ai entendu parler pour la première fois il y a deux ans.[...]
Je me suis rendu compte que c'était la même démarche que j'adoptais depuis très longtemps.

- Alizée a donc pu mettre un mot sur son comportement alimentaire : elle est « flexitarienne ». Mais que se cache donc derrière ce néologisme ?

- Comme son nom le laisse deviner, le flexitarisme désigne le fait d'être flexible dans la pratique végétarienne. Comprenez, les personnes qui ne mangent pas de viande et de poisson… dans la mesure du possible.

- si on me propose un produit où l'animal était vieux, que son bien-être comptait, ça ne me dérange pas qu'on le tue et le mange. »

- Le fait qu'elle soit flexitarienne s'appuie avant tout sur « une conscience écologique. L'élevage industriel, comme on le voit dans plein de reportages, c'est ça le problème. »

- Le concept de flexitarisme ne convainc pas tout le monde. « Le mot n'existait pas, mais on a besoin de mettre des noms sur tous les types de comportements, pense Anne Cherrier, C'est pour parler des gens qui mangent moins de viande, qui réfléchissent à leur consommation et à leur équilibre alimentaire. »

- Mais que pensent les végétariens de ceux qui n'en sont qu'à mi-chemin ? « Le flexitarien n'est pas encore complètement prêt à passer le pas du végétarisme, il ne veut pas refuser quand il mange à l'extérieur et qu'on lui propose un plat animal, juge Martine Chrétien, déléguée de l'Association végétarienne de France en Indre-et-Loire. C'est quelqu'un qui réfléchit à ce qu'il mange et à l'impact que cela a, ce qui est déjà énorme ! »

-

Les " flexitariens " se privent de viande... mais pas trop

14/11/2016 05:43
Alizée se régale avec du salami… certifié bio et 100 % végétarien, composé de blanc d'œuf, de concentré de betterave rouge et de tomate.

Une pratique alimentaire vise à réduire sa consommation animale, tout en s’autorisant quelques entorses. Dur, dur d’être végé !

J'en ai entendu parler pour la première fois il y a deux ans. Ma cousine l'a dit en repas de famille. Je me suis rendu compte que c'était la même démarche que j'adoptais depuis très longtemps. Alizée a donc pu mettre un mot sur son comportement alimentaire : elle est « flexitarienne ». Mais que se cache donc derrière ce néologisme ?

" Quand il y a une raclette, c'est dur… "

Comme son nom le laisse deviner, le flexitarisme désigne le fait d'être flexible dans la pratique végétarienne. Comprenez, les personnes qui ne mangent pas de viande et de poisson… dans la mesure du possible. « A partir du moment où j'ai vécu seule, je n'ai jamais acheté de viande, et le poisson, je n'aime pas ça, indique Alizée, étudiante à Sciences-Po Lille et dont le père réside à Tours. Mais si on me propose un produit où l'animal était vieux, que son bien-être comptait, ça ne me dérange pas qu'on le tue et le mange. » La jeune étudiante de 22 ans reconnaît volontiers que lors de ses vacances en Lozère, elle ne refuse pas de s'approvisionner chez les bouchers du coin. Le fait qu'elle soit flexitarienne s'appuie avant tout sur « une conscience écologique. L'élevage industriel, comme on le voit dans plein de reportages, c'est ça le problème. »
Le concept de flexitarisme ne convainc pas tout le monde. « Le mot n'existait pas, mais on a besoin de mettre des noms sur tous les types de comportements, pense Anne Cherrier, gérante de la Scop Biocité, à Tours. C'est pour parler des gens qui mangent moins de viande, qui réfléchissent à leur consommation et à leur équilibre alimentaire. » Selon elle, les flexitariens se positionnent également en fonction de ce qu'ils aiment ou n'aiment pas.
Mais que pensent les végétariens de ceux qui n'en sont qu'à mi-chemin ? « Le flexitarien n'est pas encore complètement prêt à passer le pas du végétarisme, il ne veut pas refuser quand il mange à l'extérieur et qu'on lui propose un plat animal, juge Martine Chrétien, déléguée de l'Association végétarienne de France en Indre-et-Loire. C'est quelqu'un qui réfléchit à ce qu'il mange et à l'impact que cela a, ce qui est déjà énorme ! »


- Alizée reconnaît que selon les situations, il peut être difficile de ne pas manger de viande.« Parfois, tu sens que tu embêtes les gens. Dans cette situation précise, je me plie aux règles. »

- Le végétarisme serait plus difficile à assumer en France qu'ailleurs selon elle. « J'ai vécu au Canada, il y avait toujours un plat végétarien ou vegan. Ici, sur une station d'autoroute, tu ne trouves jamais de sandwich végétarien. Mais c'est aussi un manque de courage. Quand il y a une raclette, c'est dur de rester sur sa ligne» Flexitarienne, gourmande et honnête !

Nouveau Vocabulaire

- l'entourse (nf): infringement, twisting

- régaler (v): treat to a meal


- No comments Not publicly viewable


Add a comment

You are not allowed to comment on this entry as it has restricted commenting permissions.

Trackbacks

December 2016

Mo Tu We Th Fr Sa Su
|  Today  |
         1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31   

Search this blog

Galleries

Blog archive

Loading…
Not signed in
Sign in

Powered by BlogBuilder
© MMXIX